08 octobre 2005

Mieux vaut mourir de faim que de vivre dans l'anxiété

Bonjour,

Cette phrase, inspirée d'Epictète, m'a fait un jour un "mini-Satori" pour parler comme les Japonais Zen. C'est à dire qu'elle m'a fait un déclic, une révélation. Jusqu'alors, j'avais cherché, par le calcul, à contrôler l'avenir pour être heureux. Mais je compris alors que le bonheur ne dépendait pas du calcul de l'avenir, mais de la joie dans le présent.

Ainsi il y a deux voies: soit celle du calcul, soit celle du bonheur dans le présent.

Bien sûr, en tant que bon occidental que je suis, je retombe parfois dans mes travers, et je me tourne vers l'avenir. Mais souvent aussi j'en prends conscience, et alors je retourne au présent: soit à la conscience de soi, soit à la respiration, soit au  mantra (actuellement "Om mani peme hung", le mantra des tibétains).

Mais il est temps pour moi de m'en aller sustanter, aussi, aimable lecteur, je prends congés de toi!

Posté par Shanti à 13:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Mieux vaut mourir de faim que de vivre dans l'anxiété

Nouveau commentaire